Financement du programme d’appui au renforcement de l’inclusion et de la cohésion sociale (PARICS)

Allocution de madame le ministre auprès du premier ministre charge de l’économie et des finances  a l’occasion de la cérémonie de signature de l’accord de don

  • Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement ;
  • Monsieur le Représentant Résident de la BAD ;
  • Mesdames et Messieurs les membres de la délégation de la BAD;
  • Mesdames et Messieurs les Conseillers Spéciaux et Conseillers Techniques ;
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux et Centraux
  • Chers Agents de l’Administration publique ;
  • Honorables invités,
  • Mesdames et Messieur

Je voudrais à cette occasion, saluer Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement et son équipe, pour l’important travail accompli en amont qui a permis d’aboutir à la signature de ce jour.
Je voudrais également souhaiter  la cordiale et fraternelle bienvenue à la délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD) qui est chez elle ici à Abidjan.
Monsieur le Représentant résident de la BAD, la Côte d’Ivoire se réjouit de toujours faire partie des pays bénéficiaires de l’appui financier fort appréciable de votre Institution, pour financer ses projets de développement, à l’instar de celui qui nous réunit aujourd’hui.
En effet, comme nous le savons tous, la paix est le préalable à tout développement. C’est pourquoi nous percevons l’acte qui est posé ce jour comme un apport significatif et précieux  de la BAD au financement d’un investissement qui va impacter le développement durable de notre pays.
Vous l’avez compris, je veux parler de la paix qui a également  pour pendant, la cohésion sociale et la participation inclusive de toutes les forces vives au rayonnement économique et social de la nation.

A travers cette signature, la BAD octroie à la Côte d’Ivoire un don de 29 970 000 UC, soit 22,16 Milliards de FCFA dont 20,37 Milliards FCFA issues des ressources de la Facilité des Etats Fragiles (FEF) et 1,79 Milliard FCFA issus du Fonds Africain de Développement.
Ces ressources serviront, comme je l’indiquais tantôt, à financer le Programme d’Appui au Renforcement de l’Inclusion et de la Cohésion Sociale (PARICS) qui vise notamment à appuyer les efforts du Gouvernement dans les activités liées à la réintégration des ex-combattants, au renforcement du dialogue et de la cohésion sociale.
Il s’agit également à travers ce programme d’assurer d’une part, la prise en charge psycho sociale et psycho médicale des groupes les plus touchés, et d’autre part, de créer les conditions sociales et matérielles nécessaires pour amorcer un règlement durable des problèmes liés au foncier rural.
C’est donc une contribution appréciable à la dynamique de cohésion nationale et plus particulièrement de réconciliation nationale, chère au Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA.
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais vous donner l’assurance que ces fonds seront gérés conformément aux principes et règles de transparence, qui gouvernent la gestion des ressources publiques.
Le Gouvernement prendra toutes les dispositions pour suivre, au niveau technique, l’évolution des travaux, afin de garantir une mise en œuvre efficace de ce programme, tant du point de vue des résultats que du délai d’exécution.

Merci de votre aimable attention.
Nialé KABA