Discours du ministre Nialé Kaba lors signature de l’accord de financement du projet de renforcement du système de santé et d’appui à la préparation contre la maladie à virus Ebola

Madame le Ministre de la Santé et de la Lutte contre le VIH SIDA, Chère Collègue ;

Monsieur le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs de Cabinet ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs Centraux de l’Administration Publique;

Chers amis de la Presse ;

Mesdames et Messieurs ;

 

Honorables Invités;

C’est avec une grande joie et un immense privilège que j’ai l’honneur de procéder cet après-midi, avec le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, Monsieur DIAGANA Ousmane, à la signature des Accords de Don et de Crédit de l’Association Internationale de Développement (IDA) d’un montant de 70 millions de dollars US, soit 35 milliards de FCFA, au profit du Projet de Renforcement du Système de Santé et d’Appui à la préparation Lutte contre la Maladie à Virus Ebola.

Je voudrais, au nom du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Alassane Ouattara, du Gouvernement Ivoirien et en mon nom, remercier la Banque Mondiale pour la matérialisation de ce Projet d’intérêt national et d’urgence, notamment en ce qui concerne la composante relative à la maladie à Virus Ebola. Merci pour cet appui ciblé en faveur du Secteur de la Santé.

La cérémonie de signature de ce jour est l’aboutissement de plusieurs mois de collaboration fructueuse avec les différentes équipes Gouvernementales et celles de la Banque Mondiale dont je voudrais saluer ici la disponibilité et le professionnalisme. Cet Accord de Financement comprend donc un Crédit et un Don IDA de 35 millions de dollars chacun et une part Etat de 5 millions de dollars pour une période de 05 ans (1er Février 2015 - 31 Janvier 2020).

Mesdames et Messieurs, Honorables Invités,

Comme vous le savez, après la grave crise que la Côte d’Ivoire a traversée, accentuée par la paupérisation, le constat dans le Secteur de la Santé révèle que celui-ci a payé un lourd tribut.

En effet, la plupart des centres de santé et des hôpitaux ont été fermés dans le Centre et le Nord du pays, soit plus de 52% des Centres de santé à l’échelle nationale.

Malgré les défis actuels, des améliorations ont été enregistrées dans certains domaines du Secteur de la Santé depuis plusieurs années, même si ces avancées tendent à profiter principalement aux populations des zones urbaines.

J’en veux pour preuve la hausse de 12.8% par rapport à 2014 du budget 2015 au profit des actions sociales dites pro-pauvre qui contribueront à renforcer les actions de reconstitution du tissu économique et d’amélioration des conditions de vie des populations.

En ce qui concerne le virus Ebola, un lien évident existe entre une réponse efficace à une épidémie de la fièvre Ebola et un système de santé qui fonctionne correctement.

En effet, depuis quelques mois, l’épidémie de fièvre Ebola survenue dans les pays voisins que sont le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone est source de grande inquiétude, d’autant plus que la Côte d’Ivoire partage plus de 1287,5 km de frontières avec la Guinée et le Libéria réunis, et surtout que l’épicentre de l’épidémie se situe dans la partie Est de ces pays, c’est-à-dire près de la frontière Ouest de la Côte d’Ivoire.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime, à ce jour le nombre de victimes à plus de 5000 cas et que le nombre devrait atteindre 20.000 cas avant que l’épidémie ne soit sous contrôle. Si à ce jour, aucun cas n’a été enregistré en Côte d’Ivoire, c’est par ce que le Gouvernement ivoirien a sollicité et obtenu le soutien de la Communauté Internationale et Nationale dans ses efforts visant à accroître le niveau global de préparation du pays.

Par ailleurs, le Gouvernement, à travers le Ministère de la Santé et de la Lutte contre le VIH-SIDA a pris des mesures afin de protéger les populations contre cette redoutable maladie autour des actions suivantes :

➢ Fermeture des frontières et interdiction de vols directs en direction et en provenance de ce pays ;

➢ renforcement de la surveillance épidémiologique dans tout le pays surtout dans les régions de l’Ouest ;

➢ renforcement du contrôle sanitaire aux frontières terrestres et aéroportuaires ;

➢ renforcement de la vigilance dans les services des urgences des hôpitaux publics et au niveau des établissements sanitaires privés ;

➢ organisation de la prise en charge des cas ;

➢ vaste campagne de sensibilisation sur hygiène notamment le lavage des mains et l’interdiction formelle de consommer certaines espèces animales à haut risque ;

➢ organisation des actions de contrôle des politiques de prévention.

Cependant, des préoccupations demeurent sur le niveau de préparation du pays à répondre efficacement en cas de survenance d’une épidémie de fièvre à virus Ebola (EVD).

Mesdames et Messieurs, Honorables Invités,

L’une des priorités actuelles du Gouvernement réside dans la capacité des acteurs nationaux à mettre en œuvre des politiques et des stratégies visant à la relance économique, à la lutte contre la pauvreté et au développement social et Sanitaire.

C’est pourquoi, ce projet d’intérêt national vient à point nommé pour répondre à cette préoccupation avec, en point de mire, la modernisation du secteur de la santé ayant pour corollaire l’accès des populations aux systèmes de Santé de base.

Bien évidemment, ces objectifs de développement ne peuvent être atteints que si les actions ont pour fondement la transparence, l’efficacité et la bonne gouvernance.

Mesdames et Messieurs, Honorables Invités,

Cet appui est le témoignage de la confiance que la Banque Mondiale place en la Côte d’Ivoire qui se repositionne progressivement mais sûrement sur les sentiers du développement économique et social.

Je puis vous assurer que le Gouvernement s’engage à prendre toutes les dispositions idoines pour une utilisation transparente et efficiente des ressources mises à sa disposition pour la réalisation de cet important Projet.

J’invite, à cet effet, le Ministère de la Santé et de la Lutte contre le VIH-SIDA qui sera l’organe de Gestion de ce Projet, à s’inscrire résolument dans la voie d’une meilleure utilisation des ressources et à prendre toutes les dispositions en vue d’accélérer les décaissements dès la mise en vigueur.

Le Gouvernement et la Cellule de Coordination et de Suivi du Portefeuille de Projets financés par la Banque Mondiale, resteront, pour leur part, très attentifs pour accompagner l’équipe de Gestion du Projet et le Comité de Pilotage.

Je voudrais, encore une fois saisir cette opportunité au nom du Président de la République et du Gouvernement, réitérer l’infinie reconnaissance de l’Etat Ivoirien à la Banque Mondiale ainsi qu’à l’ensemble des partenaires au développement, pour le soutien et la grande disponibilité qu’ils n’ont cessé de manifester, favorisant ainsi les changements structurels et le développement humain en Côte d’Ivoire.

Je vous remercie de votre bienveillante attention.

NIALE KABA

 

  • Mise en œuvre du programme Compact en Côte d’Ivoire : La mission résidente du MCC a officiellement pris fonction
    Mise en œuvre du programme Compact en Côte d’Ivoire : La mission résidente du MCC a officiellement pris fonction
  • La Côte d’Ivoire va émettre 35 milliards FCFA d’obligations sur le marché financier
    La Côte d’Ivoire va émettre 35 milliards FCFA d’obligations sur le marché financier
  • Projets de Nutrition et d’Investissement Forestier : La Banque mondiale accorde un financement de 37,7 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire
    Projets de Nutrition et d’Investissement Forestier : La Banque mondiale accorde un financement de 37,7 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire
  • Monnaie Unique de la CEDEAO – 5è réunion de la Task Force Le Ministre Adama Koné à la réunion du Comité ministériel à Accra
    Monnaie Unique de la CEDEAO – 5è réunion de la Task Force Le Ministre Adama Koné à la réunion du Comité ministériel à Accra
  • Cinquième Réunion de la Task Force Présidentielle sur le Programme de la Monnaie unique de la CEDEAO
    Cinquième Réunion de la Task Force Présidentielle sur le Programme de la Monnaie unique de la CEDEAO

    PLUS D'ACTUALITES

  • Mardi 20 février 2018

    Mise en œuvre du programme Compact en Côte d’Ivoire : La mission résidente du MCC a officiellement pris fonction

  • Mardi 20 février 2018

    La Côte d’Ivoire va émettre 35 milliards FCFA d'obligations sur le marché financier

  • Lundi 19 février 2018

    Projets de Nutrition et d’Investissement Forestier : La Banque mondiale accorde un financement de 37,7 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire

  • Lundi 19 février 2018

    Monnaie Unique de la CEDEAO – 5è réunion de la Task Force Le Ministre Adama Koné à la réunion du Comité ministériel à Accra

  • GALERIE PHOTO

    • Projets de Nutrition et d’Investissement Forestier : La Banque mondiale accorde un financement de 37,7 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire

      Projets de Nutrition et d’Investi...

    • Présentation du 6e rapport de la Banque mondiale sur la situation économique en Côte d’Ivoire Le Ministre Adama Koné : « plusieurs actions ont été initiées pour combler le retard technologique de la Côte d’Ivoire »

      Présentation du 6e rapport de la B...

    • Audience du MEF - SUCAF-CI présente son plan de développement au Ministre Adama Koné

      Audience du MEF - SUCAF-CI présent...

    • Grand Bassam : Le MEF  fait le point de ses activités et élabore son plan  d’actions 2018

      Grand Bassam : Le MEF fait le poin...

  • ESPACE VIDEO

    • Le Plan Directeur de l'Aménagement des Corridors pour l'Anneau de Croissance en Afrique de l'Ouest

      Le Plan Directeur de l'Aménagement des Corridors ...

    • Audience MEF SGBCI

      Audience MEF SGBCI

    • Audience du MEF avec BNP Paribas Fortis Export Finance

      Audience du MEF avec BNP Paribas Fortis Export Fin...

    • EUROMONEY conférence le 28 03 2017

      EUROMONEY conférence le 28 03 2017