Mobilisation des ressources, financement de l’économie : Le Ministre Adama Koné invite les assureurs à accompagner le Gouvernement

A l’occasion d’un déjeuner d’échanges avec les dirigeants du secteur des assurances, organisé le 14 mars par son département ministériel dans un réceptif hôtelier au Plateau, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a mis en exergue l’importance du secteur des assurances pour l’économie nationale et dans la mobilisation des ressources. Il exhorté les dirigeants du secteur à accompagner les éfforts du gouvernement.

Le Gouvernement, a rappelé le Ministre Adama Koné, a engagé des projets de développement ambitieux pour consolider la croissance économique de la Côte d’Ivoire. Toute chose qui, selon lui, ne peut se faire sans un secteur des assurances dynamiques et robuste à même d’accompagner efficacement l’Etat dans le développement et le financement de ses projets.

« L’importance du secteur des assurances dans la mobilisation des ressources internes n’est plus à démontrer. Les assureurs participent de façon continue aux emprunts obligataires lancés par le Trésor Public. A titre d’exemple, permettez-moi de citer l’emprunt TPCI 2013-2016 qui a été souscrit par vous-même à hauteur de 6,6 milliards de FCFA ; ce qui représentait environ 5% du montant total recherché. Ensuite, le TPCI 2013-2018 a été souscrit par les sociétés d’assurances à hauteur de 11 milliards de FCFA, soit 12% du montant global recherché. En outre, le marché des assurances emploie plus de 3 000 salariés, paie des impôts et taxes évalués à plus de 6 milliards de FCFA », a précisé le Ministre de l’Economie et des Finances.

A l’instar des autres secteurs de l’économie, a-t-il poursuivi, le marché ivoirien des assurances est en pleine mutation. Pour soutenir son propos, le Ministre Adama Koné a indiqué que ce marché compte à ce jour 34 sociétés d’assurance dont 12 dans les branches vie et 22 dans les branches non vie, y compris 11 réassureurs, 437 courtiers d’assurance et 650 agents d’assurance, ainsi que 4 organismes particuliers d’assurance notamment, le Fonds de Garantie Automobile (FGA), le Pool de Transport Public de Voyageurs (Pool TPV), le Centre Professionnel de Formation en Assurance (CPFA) et le Bureau National de la Carte Brune CEDEAO.

« Le chiffre d’affaires engrangé par le secteur a atteint 360 milliards de FCFA à fin 2018, avec un taux moyen annuel de progression de 7%. Il convient de noter que notre marché demeure le premier marché de la Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances (CIMA) avec 27% de part à fin 2017 », a-t-il ajouté.

Cependant, a noté le Ministre de l’Economie et des Finances, ce tableau reluisant ne saurait occulter les nombreux défis auxquels ce secteur est confronté. A ce niveau, il a déploré que l’offre d’assurance ne touche que 3 à 4% de la population ivoirienne au point où 95% des habitants de la Côte d’Ivoire ne sont pas couverts par une assurance privée, que le taux de pénétration estimé à 1,7% demeure faible comparé à la moyenne en Afrique qui se situe à 4%, et que le rythme de règlement des sinistres, notamment en assurance automobile, avec une progression de l’ordre de 6% de 2016 à 2017 reste encore faible.

Au nombre des actions menées par le Gouvernement en 2018 en vue de contribuer au développement de l’assurance, le Ministre Adama Koné a évoqué l’organisation en mars 2018 par la Côte d’Ivoire des états généraux de l’assurance ; la signature le 28 mai 2018 d’une convention-marché sur le respect du tarif automobile par les compagnies d’assurances sous l’égide du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique ; et l’organisation en novembre 2018 des journées nationales de l’assurance. Non sans souligner que le Gouvernement prévoit en 2019, entre autres, de lever sur le marché des capitaux 1 429 milliards de francs CFA destinés à financer son Programme de développement économique et social.

Saliou Bakayoko, le président de l’Association des Sociétés d’Assurance de Côte d’Ivoire (ASA-CI), s’est réjoui qu’avec un chiffre d’affaires de plus de 360 milliards de FCFA à fin 2018 (en progression de 9% par rapport à 2017), « le marché du secteur se porte bien ». Président de l’Association Nationale des Courtiers d’Assurance et de Réassurance de Côte d’Ivoire (ANARCI), Kanté Mamadou a, quant à lui, souhaité que sous le leadership du Ministre Adama Koné, la Côte d’Ivoire demeure le leader de la zone CIMA.

La cérémonie a enregistré la présence du Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques.

SOURCE : SERCOM MEF