Grand-Bassam / Clôture de l’atelier du ministère de l’Economie et des Finances PAO 2020 : 102 actions retenues, un taux d’exécution de 95% attendu

Ouvert le mercredi 22 janvier à l’hôtel “Etoile du Sud’’ de Grand-Bassam, l’atelier d’élaboration du Plan d’Actions Opérationnelles (PAO) 2020 du ministère de l’Economie et des Finances a pris fin ce vendredi 24 janvier avec l’adoption d’importantes décisions et recommandations. Ainsi, sur un total de 109 actions proposées, 102 ont-elles été retenues.

Dans son allocution de clôture, M. Vassogbo Bamba, par ailleurs Directeur de Cabinet adjoint représentant le ministre de l’Economie et des Finances, a insisté sur la nécessité de porter le taux de réalisation du présent PAO 95%, conformément aux attentes du ministre Adama Coulibaly pour qui la mise en œuvre diligente dudit PAO devrait contribuer de manière significative à la réussite du programme gouvernemental.

« Après la lecture du rapport général du séminaire, je me réjouis de ce que les objectifs assignés à cette rencontre sont pleinement atteints. En effet, la revue finale du PAO effectuée en décembre 2019 a permis de relever que sur un total de 118 actions prévues, 98 ont été réalisées, soit un taux d’exécution de 92,5% », s’est-il félicité, en présence des représentants du Cabinet, des Directions centrales, des Directions générales et des structures sous tutelle du ministère de l’Economie et des Finances. Non sans rappeler que le ministre Adama Coulibaly a demandé au Comité d’élaboration et de suivi du Plan d’Actions Stratégiques (PAS), de proposer, après un bilan sans complaisance du PAO 2019, un PAO 2020 dont l’exécution devrait permettre de contribuer, significativement, à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement.

Par ailleurs, a poursuivi M. Vassogbo Bamba, la revue a relevé quelques difficultés qui ont entravé la mise en œuvre du PAO 2019. « Des recommandations subséquentes ont été faites. Il s’agit, notamment, de la nécessité d’une meilleure formulation des activités qui devront être réalistes, réalisables et facilement mesurables », a précisé le Directeur de Cabinet adjoint du ministre Adama Coulibaly. Il a également fait savoir qu’il a été relevé dans ledit rapport le besoin d’assurer le suivi physique des actions du PAO et d’envisager l’analyse de l’impact du PAS 2017-2020.

« En tenant compte des efforts à déployer pour faciliter la mise en œuvre des activités, le taux de 95% devra être reconduit comme la cible à atteindre pour l’ensemble des parties prenantes au PAO 2020. (…) Au total, sur 109 actions proposées, 102 actions ont été retenues pour figurer dans le Plan d’Actions Opérationnelles de notre département ministériel au titre de l’année 2020 », a précisé M. Vassogbo Bamba.

Tout en relevant, avec satisfaction, que ce nouveau PAO contient des actions qui visent notamment la poursuite et l’accélération de la mise en œuvre de la réforme du secteur financier, le renforcement de la coopération avec les partenaires techniques et financiers, la gestion optimisée des finances publiques, la mobilisation des ressources pour le financement de l’économie, notamment les dépenses prioritaires que constituent le Programme Social du Gouvernement et les dépenses d’investissement ainsi que l’accompagnement au secteur privé pour accroître sa participation dans le développement de notre pays, il a relevé que ledit PAO contient également des actions en faveur de la poursuite de la modernisation de notre administration, du renforcement de la mise en œuvre de la politique-genre du ministère ainsi que de la consolidation des acquis des Plans d’Actions Opérationnelles antérieurs.

« Le PAO 2020 devrait permettre à notre ministère de contribuer, de façon efficace, à l’atteinte de l’ensemble de ses objectifs dans le cadre de la mise en œuvre de l’action Gouvernementale. La bonne exécution de ce plan de travail que nous allons soumettre au ministre, devrait permettre également l’amélioration de la qualité des services. Pour y parvenir, outre les recommandations formulées, le cadre institutionnel relatif à la conduite du suivi-évaluation sera renforcé et adapté pour tenir compte des développements nouveaux », a indiqué le Directeur de Cabinet adjoint du ministre Adama Coulibaly.

Toutefois, il a tenu à souligner que l’atteinte des performances attendues nécessite l’engagement de l’ensemble des structures rattachées au ministère de l’Economie et des Finances. C’est pourquoi, le Directeur de Cabinet adjoint, Vassogbo Bamba, a conclu en demandant à tous les points focaux de constituer, auprès de leurs services respectifs, des relais effectifs, en vue d’une vulgarisation assez rapide et d’une appropriation véritable de ce PAO 2020.

SOURCE : SERCOM MEF