Coopération Côte d’Ivoire-Japon - Sécurité alimentaire : Le Japon octroie un don de 2 854,05 tonnes de farine de blé à la Côte d’Ivoire

2 854,05 tonnes de farine de blé pour un montant d’environ un milliard FCFA, ont été octroyées par le Japon à la Côte d’Ivoire. La cérémonie de remise officielle de ce don s’est déroulée, ce jeudi 14 mars, au cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, représentant le Gouvernement ivoirien.

Remis par l’Ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, S.E.M Kuramitsu Hidéaki, cet appui s’inscrit dans le cadre du projet japonais dénommé « Aide Alimentaire KR 2016 ».

« …Le Japon a décidé de nous accorder à nouveau, au titre de l’Aide Alimentaire KR 2016, 2 854,05 tonnes de farine de blé pour un montant total d’un milliard FCFA. Au terme de cette cérémonie, la farine de blé ainsi réceptionnée sera cédée aux opérateurs économiques sélectionnés, à partir d’un appel à manifestation d’intérêt, dans un cadre de compétition ouvert à tous », a déclaré le Ministre Adama Koné.

La farine de blé étant l’ingrédient principal dans la fabrication du pain, a-t-il poursuivi, ce don vise, selon lui à accroitre l’offre de cette denrée de première nécessité et partant, à réduire son prix au profit des consommateurs. Non sans rassurer que des instructions ont été données aux bénéficiaires du don, afin que la farine soit vendue à un prix concessionnel, sur toute l’étendue du territoire national, dans le but de réduire, en faveur des consommateurs finaux, les prix des produits finis tel que le pain.

En sus, le Ministre Adama Koné a fait savoir qu’à travers cette Aide Alimentaire, le Japon permet à la Côte d’Ivoire d’une part de lutter contre l’insécurité alimentaire, et d’autre part, de contribuer au développement du pays via l’utilisation des fonds de contrepartie destinés au financement de divers projets.

« Conformément à l’Accord du Don, " le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire est tenu de déposer tous les produits de la vente sur un compte de contrepartie à partir duquel seront financés des projets de développement économique et social, identifiés conjointement par les Gouvernements japonais et ivoirien" », a –t-il confié.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, a salué le Gouvernement du Japon pour son appui constant aux initiatives de développement de la Côte d’Ivoire avant de se réjouir de la vitalité des rapports de coopération qui existe entre les deux Etats. Pour sa part, S.E.M Kuramitsu Hidéaki, a indiqué que cette aide est destinée à soutenir les actions du Gouvernement ivoirien en vue de contribuer à garantir la sécurité alimentaire dans le pays.

« "L’Aide Alimentaire KR" ne se limite pas uniquement à une aide destinée à la fourniture de farine de blé. En effet, elle a aussi pour objectif d’améliorer la balance des paiements du pays et de favoriser d’importantes économies de devises qui auraient dues être affectées à l’importation de denrée alimentaire », a-t-il ajouté.

Concernant le « Fonds de contrepartie », M. Kuramitsu a révélé qu’il servira à financer divers projets de développement socio-économique dans les domaines, entre autres de l’agriculture, de l’éducation et d’approvisionnement en eau potable. Il s’est également satisfait de l’exemple que donne la Côte d’Ivoire en matière de gestion des fonds de contrepartie, vue la dextérité avec laquelle ces fonds sont utilisés.

La coopération entre les deux Etats est marquée ces dernières années par l’octroi de plusieurs dons du Japon au Gouvernement ivoirien. Outre la farine de blé, le pays a reçu 54 000 tonnes de riz blanchi d’une valeur totale de 17,7 milliards FCFA, au titre des années fiscales 2008, 2009, 2012, 2013 et 2014.

SOURCE : SERCOM MEF