Forum des Affaires 2019 de l’UE / Le Ministre Adama Koné : « L’UE est le premier client et le premier fournisseur de la Côte d’Ivoire »

L’Union européenne (UE) a décidé d’accompagner le secteur privé ivoirien, par l’organisation ce jeudi 25 avril 2019 à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, du Forum des Affaires 2019.

Dans son discours d’ouverture de ce Forum, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a traduit la reconnaissance du Gouvernement et celle du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, pour l’honneur fait à son pays d’abriter cette importante rencontre pour échanger sur les questions relatives au développement des affaires en terre ivoirienne et à la construction d’un partenariat fort entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire, dans le cadre de la nouvelle Alliance Afrique-Europe.

« Ce qui nous réunit aujourd’hui, c’est notre volonté commune de rapprocher davantage les secteurs privés de deux espaces qui ont des liens très forts de par l’histoire, les relations économiques et la coopération politique. L’Union européenne représente le premier client et le premier fournisseur de la Côte d’Ivoire. Le montant des échanges commerciaux s’élève à plus de 5 179 milliards de FCFA en 2017 ; soit 42% du commerce global de notre pays. L’UE est également la première provenance des IDE (Investissements Directs à l’Etranger, NDLR) à destination de notre pays avec plus de 224 milliards de FCFA en 2017, soit environ 40% au total des IDE », a-t-il précisé.

Pour lui, le présent forum est une excellente occasion pour les secteurs privés des deux espaces de consolider des partenariats forts pour accroître les investissements et développer le commerce. « Le Gouvernement ivoirien, pour sa part, est déterminé à renforcer ce partenariat, soutenir le secteur privé national et œuvrer pour plus d’investissements productifs provenant du secteur privé européen », a assuré le Ministre de l’Economie et des Finances.

Le Ministre Adama Koné a, également, noté que les opportunités d’affaires et de partenariats gagnant-gagnant entre les secteurs privés ivoirien et européen sont nombreuses, diversifiées et potentiellement porteuses de croissance et de développement ; non sans encourager les acteurs économiques à les exploiter toutes.

SEM Jobst von Kirchmann Ambassadeur de l’UE, a, quant à lui, a rappelé qu’un accord de partenariat commercial a été signé entre son institution et la Côte d’Ivoire. « Ce qui veut dire qu’au fur et à mesure, toutes les lignes tarifaires entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne. Cela va prendre quelques années avant de se mettre effectivement en place et va doubler le commerce entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire. (…) Nous allons travailler essentiellement avec le secteur privé », a-t-il assuré, tout en présentant la Côte d’Ivoire comme une terre d’opportunité.

Pour sa part, Mme Jane Feehan, Représentante régionale de la Banque européenne d’investissement (BEI), a souligné que le portefeuille actuel de sa structure en Côte d’Ivoire est plus de 175 millions d’euros. « Nous sommes ici pour discuter des besoins d’investissement du secteur privé dans toute sa diversité », a ajouté la représentante régionale de la BEI.

SOURCE : SERCOM MEF