Elections présidentielles et législatives 2020-2021 : Le Ministre Adama Coulibaly annonce une allocation budgétaire de 87,9 milliards de FCFA de l’Etat

L’Etat de Côte d’Ivoire va consacrer 87,9 milliards de FCFCA Côte d’Ivoire à la préparation et à l’organisation des élections présidentielles et législatives de 2020 et 2021.Cette annonce importante a été faite le jeudi 30 janvier au Sofitel-Hôtel Ivoire d’Abidjan par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, au cours d’une cérémonie consacrée à la signature du projet d’appui au processus électoral. Document qu’il a cosigné avec le président de la Commission électorale indépendante (CEI), M. Kuibiert- Coulibaly Ibrahime, et le Représentant résident par intérim du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), M. Jonas Mfouatie, et qui établit la contribution du Système des Nations-Unis à 8,135 milliards de FCFA. « Le projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire dont la signature intervient ce jour, contribuera à la préparation et à l’organisation, dans les meilleures conditions, des échéances électorales futures qui seront financées sur le budget de l’Etat, à concurrence de 75 milliards de CFA en 2020 et 12,9 milliards de FCFA en 2021 », a souligné le ministre Adama Coulibaly, après avoir rappeler la volonté du Gouvernement ivoirien d’organiser des élections transparentes, inclusives et apaisées. Al’en croire «  toutes les dispositions ont été prises à cet effet ».

Un appui de plus de 8 milliards de FCFA des Nations Unies et du PNUD

Le ministre Adama Coulibaly a, également indiqué que c’est à la demande du Gouvernement ivoirien, qu’une mission d’évaluation des besoins en matière électorale a été diligentée en Côte d’Ivoire par le PNUD au mois de novembre 2019. Cette mission, a-t-il poursuivi, a permis d’évaluer l’environnement politique et préélectoral, le cadre juridique et institutionnel des élections, ainsi que les capacités et les besoins des parties prenantes dans l’optique de définir avec les institutions concernées les domaines dans lesquels l’assistance électorale des Nations Unies pourrait être accordée.

« Cet appui qui découle des recommandations de la mission d’évaluation traduit la volonté des Nations Unies d’accorder une assistance à la Côte d’Ivoire, dans le cadre de la préparation des élections en étroite collaboration avec les autres partenaires. Son coût total est de 13 672 800 dollars américains, soit environ 8,135 milliards de FCFA dont 2 millions de dollars financés par le PNUD. Ce programme mettra l’accent sur le développement des capacités, mais surtout sur la nécessité d’assurer un cycle électoral crédible, transparent, inclusif et sans violence pour les élections présidentielles et législatives à venir.

Ainsi, le projet prévu pour une durée de deux (2) ans, allant de janvier 2020 à décembre 2021, est articulé autour de certaines priorités, en l’occurrence le dialogue et la prévention des violences électorales, le renforcement de la communication, le renforcement des capacités techniques et opérationnelles », a ajouté le ministre de l’Economie et des Finances. Non sans assurer que le Gouvernement mettra tout en œuvre pour la bonne exécution de ce projet afin de garantir à la Côte d’Ivoire des élections libres, transparentes et apaisées, gages de stabilité et de prospérité pour ce pays.

Le président de la CEI, Kuibiert-Coulibaly Ibrahime, a, pour sa part, souligné qu’il s’agit pour son institution de relever au mieux les défis de la compétence et de l’efficacité, les défis logistiques, de transparence et de crédibilité. « L’enjeu est celui de la promotion de la maturité démocratique de notre pays », a-t-il fait savoir.

La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs membres du Gouvernement dont notamment la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, par ailleurs Coordonnatrice des activités du cadre de coopération entre la Côte d’Ivoire et le PNUD. Elle a également été marquée par la signature de cinq (5) Plans de travail annuel (PTA) du Cadre permanent de dialogue (CPD), respectivement avec le ministère du Plan et du Développement, le ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, le ministère de la justice et des Droits de l’Homme, le ministère de l’Environnement et du Développement durable, et le ministère de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service public, ainsi que d’un Accord-Cadre avec la fondation Bénédicte Jeanine Kacou Diagou.

« Cette cérémonie de signature du projet d’appui au cycle électoral en Côte d’Ivoire, ainsi que la signature des Plans de travail annuel 2020 dans le cadre du programme de coopération entre le Gouvernement de Côte d’Ivoire et le PNUD, marque la dernière année de cycle du programme du PNUD que nous avons commencé en 2017 », a précisé le représentant résident par intérim du PNUD, Jonas Mfouatie.

SOURCE : SERCOM MEF