Amélioration du secteur financier : Le Ministre Adama Koné exhorte les acteurs à s’approprier l’Observatoire de la Qualité des Services financiers (OQSF-CI)

Procédant au lancement officiel des activités de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers de Côte d’Ivoire (OQSF-CI), ce jeudi 25 avril, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a exhorté les acteurs  du système financier, à s’approprier cet outil d’aide à la bonne gouvernance. La cérémonie a eu pour cadre la salle des fêtes de l’immeuble Sciam au Plateau.

« Le lancement officiel des activités de cet Observatoire ce jour constitue la preuve tangible de la ferme volonté du Gouvernement à œuvrer continuellement pour la pleine satisfaction de tous les acteurs de notre système financier. C’est pourquoi, j’exhorte l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la finance de détail, principalement les institutions financières et les consommateurs, à s’approprier l’Observatoire », a invité le Ministre. Non sans préciser qu’il s’agit, en somme, de mutualiser les efforts en vue de consolider l’éthique financière à travers la construction d’un large consensus.

Le Gouvernement, à travers le Ministère de l’Economie et des Finances, a-t-il rassuré, continuera de jouer sa partition, avec l’appui de ses partenaires au développement. Avant de rappeler les différentes réformes initiées visant non seulement à assainir ce secteur, mais aussi à assurer son développement en vue de le rendre plus inclusive et capable d’offrir des produits et services financiers adaptés aux besoins des consommateurs et à moindre coût.

« L’Observatoire de la Qualité des Services Financiers se veut ainsi un instrument public, gratuit, inclusif, équitable et indépendant. Il est à équidistance et au service de toutes les parties prenantes », a relevé le Ministre de l’Economie et des Finances.

 Avec l’appui financier de la Banque Mondiale, a-t-il confié, l’OQSF-CI se dotera, prochainement, d’un système d’information moderne comprenant, entre autres, un site comparateur des conditions des services des organismes financiers, une application de gestion en ligne de la médiation financière et un centre d’appel téléphonique.

Le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. Assahoré Konan Jacques, par ailleurs, président du Conseil d’Orientation de l’OQSF-CI, a indiqué que les missions assignées à cet instrument sont essentiellement de trois ordres. Il s’agit de promouvoir la qualité des services financiers, favoriser l’amélioration de la qualité des relations entre les opérateurs des services et usagers et d’assurer la mission de la médiation.

Il a profité de l’occasion pour réitérer ses remerciements au Ministre Adama Koné pour son implication personnelle dans la construction de cet important édifice.

Cette cérémonie a été meublée par un panel avec pour thème « « La qualité des services et produits financiers de détail à l'épreuve des exigences des consommateurs : simples incompréhensions ou réel déficit de confiance ? ». Outre les acteurs du secteur financier, des partenaires au développement, une délégation du Parlement National des Jeunes était présente, en qualité d’invité spécial.

 Créé par le Décret N° 2016-1136 du 21 décembre 2016, l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers de Côte d’Ivoire répond à la volonté des pouvoirs publics, notamment de promouvoir l’inclusion financière et de réduire les incompréhensions et la méfiance dans la relation entre le public et les établissements financiers.

SOURCE : SERCOM MEF