Financement de la 6 ème phase du Programme « Planification Familiale et Prévention du VIH - L’Allemagne octroie un don de plus de 3 milliards à la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire vient de bénéficier à nouveau d’un don de 3 275 000 000 francs CFA de l’Allemagne pour le financement de la 6 ème phase du Programme « Planification Familiale et Prévention du VIH ».

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné et le Directeur pays de la banque Allemande KFW, Andreas Fikre-Mariam, ont signé l’accord relatif audit appui, ce jeudi 2 mai, à la salle de conférence du 20 ème étage de l’immeuble Sciam- Plateau.

«Je me réjouis donc qu’après 23 ans, la Côte d’Ivoire continue de bénéficier des interventions de ce programme, géré depuis 2002 par l’Agence Ivoirienne de Marketing Social (AIMAS), une Organisation de droit ivoirien. C’est dans ce même cadre que se situe la cérémonie de ce jour, consacrée à la signature d’un accord de financement pour un montant de 5 000 000 d’euros soit 3 275 000 000 francs CFA, pour le renouvellement du programme de marketing social en matière de planification familiale et de prévention du SIDA, en cours depuis le 12 juin 2015 », a déclaré le Ministre Adama Koné.

Cet apport financier non remboursable, a-t-il poursuivi, sera dédié exclusivement aux activités de planification familiale et de prévention du VIH en Côte d’Ivoire et à titre prioritaire pour le paiement des coûts en devises. Non sans préciser que la préparation et la surveillance des travaux du Projet seront à nouveau confiée à AIMAS qui a obtenu des résultats fort remarquables dans la gestion des phases précédentes.

A l’en croire, selon la dernière édition de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS-CIII 2012) « 70% des utilisatrices de pilule utilisent la marque Confiance et 66% des utilisatrices du condom utilisent la marque Prudence qui sont des marques promues par ledit programme. Par ailleurs, bon an, mal an, le Programme a fourni la moitié de la prévalence contraceptive des méthodes modernes en Côte d’Ivoire ».

Bien qu’ayant félicité l’AIMAS pour les performances déjà accomplies, le Ministre de l’Economie et des Finances, l’a également invité à une utilisation optimale de ce financement, car, a-t-il fait savoir, les besoins en matière de santé sexuelle et reproductive dans le pays demeurent encore insatisfaits. En sus, il a profité de l’opportunité pour réitérer la gratitude du Gouvernement ivoirien à l’Allemagne, avant d’assurer à mettre en œuvre avec satisfaction tous les engagements du présent accord.

M. Andreas Fikre-Mariam, avec à ses côté l’ambassadeur de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, Michael Grau, a indiqué que le projet vise à réduire la prévalence VIH et à augmenter l’utilisation des méthodes modernes de contraception.

« Au cours des dernières années, l’AIMAS a vendu et distribué, dans le cadre du projet KFW, des produits de contraception modernes représentant presque 450.000 couples années de protection par ans », a-t-il salué.

Pour sa part, le Directeur Général du Département Afrique du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), Stefan OSWALD, s’est réjoui de la bonne collaboration qui existe entre les deux Et ats. Ainsi, a-t-il réaffirmé l’engagement de son pays en faveur du développement du secteur de la santé en Côte d’Ivoire.

Pour rappel, cet accord fait suite à plusieurs autres financements de la KFW depuis 2001, dans des secteurs clés comme l’agriculture, l’éducation, la santé, le transport, l’hydraulique villageoise ainsi que les énergies renouvelables en vue de l’efficacité énergétique de notre pays.

SOURCE : SERCOM MEF