Coopération France-Côte d’Ivoire / Projets sécurité, éducation, construction des marchés de Bouaké et de Yopougon : AFD décaisse 91,6 milliards FCFA pour les financements

La Côte d’Ivoire vient de bénéficier d’un prêt de 91,6 milliards FCFA de la France à travers l’Agence Française de Développement (AFD) pour le financement de quatre (4) projets, dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) entre les deux Etats.

Il s’agit des projets d’accompagnement à la réinsertion des militaires, le Fonds d’études et de pilotage du 2ème C2D, la mise en œuvre du Plan Sectoriel de l’Education ainsi que la construction des marchés dans les communes de Bouaké et de Yopougon.

C’est sous la présidence du Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, que le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a procédé à la signature de quatre (4) conventions pour le financement desdits projets avec une délégation de la France, conduite par l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson et M. Benoit Verdeau, Directeur Adjoint de l’AFD à Abidjan. La cérémonie de signature s’est déroulée à la Primature, le vendredi 2 août.

Présentant les différents accords, Mme Léa Djatti Diatte, Coordonnatrice du St-C2D, a indiqué que ces financements d’un coût global de 91,6milliards FCFA sont assurés par le C2D, les prêts de souveraineté de l’AFD et d’autres appuis tels que les prêts du Trésor. Elle a précisé que les projets d’accompagnement à la réinsertion des militaires et du fonds d’Etudes et pilotages du 2ème C2D vont être financés par le 2ème Contrat de Désendettement et de Développement (C2D). Quant aux deux autres projets, le financement se fera sur le prêt souverain de l’AFD.

Poursuivant, la Coordonnatrice du St-C2D a fait savoir que le projet d’accompagnement à la réinsertion des militaires d’une enveloppe de 6,56 milliards vise à accompagner la structuration d’un dispositif durable d’appui à la reconversion civile de ces derniers. Le 2ème projet du C2D d’un montant de 6,38 milliards FCFA va permettre le financement des études déjà identifiées.

Le projet de construction des marchés de Bouaké et Yopougon financé par le prêt souverain de l’AFD qui s’élève à 59,4 milliards FCFA, aidera à reconstruire le marché de Bouaké et sa zone marchande et de doter Yopougon d’un marché de détail et de demi-gros. Pour le dernier projet, a-t-elle souligné d’une enveloppe de 19,6 milliards FCFA, il accompagnera l’Etat dans la conduite de ses réformes sur la formation et le recrutement du corps éducatif.

Pour sa part, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a salué l’excellente qualité de coopération qui existe entre la France et la Côte d’Ivoire.

A l’en croire, la qualité de ce partenariat est symbolisé depuis quelques années par la mise en œuvre du C2D. « Cet instrument de développement innovant a permis la réalisation d’importants projets socio-économiques sur toute l’étendue du territoire nationale », s’est-t-il réjoui.

Les accords de financement signés ce jours, a ajouté le Chef du Gouvernement, visent à accélérer la réalisation des projets structurants dans les secteurs de la Défense, la sécurité, l’éducation et du commerce. « Convaincu de l’impact positif de tous ces projets sur le bien-être de la population, je voudrais, vous engager à l’effet de les rendre opérationnels dans les meilleurs délais », a-t-il exhorté.

L’Ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire, M. Gilles Huberson a indiqué que ces accords illustrent la diversité et la complémentarité des outils que la France met à la disposition de la Côte d’Ivoire à l’effet de répondre aux priorités du Gouvernement ivoirien. « Tout simplement parce que nous avons confiance, confiance à votre vision que nous partagions pour le future de la Côte d’Ivoire », a-t-il insisté. Non sans rappeler que le marché de Bouaké de huit (8) hectares sera le plus grand marché en Afrique de l’Ouest.

SOURCE : SERCOM MEF