4ème réunion technique des Sherpas de la Coalition des Ministres des Finances pour l’Action Climatique : Le Ministre Adama Coulibaly appelle à une économie mondiale dé-carbonée et résiliente

La Côte d’Ivoire abrite depuis ce lundi 24 février, la 4 ème réunion technique des Sherpas de la Coalition des Ministres des Finances pour l’Action Climatique, à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, autour du thème : « le rôle des Ministres des Finances dans l’implémentation des Contributions Déterminées au niveau National (CDNs) ».

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly procédant à l’ouverture des travaux de ces assises a indiqué que l’objectif de cette session est d’évaluer la mise en œuvre du plan d’actions commun de la Coalition officiellement lancé le 09 décembre 2019, en marge de la COP25, à Madrid.

Les changements intervenus au niveau du climat au cours des dernières décennies, a rappelé le Ministre, ont mis en lumière des conséquences susceptibles d’affecter grandement les économies. « Si l’on s’en tient aux estimations de pertes économiques du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), les risques d’ici 2040, s’estiment entre 2 et 4% du PIB pour les pays d’Afrique », a confié le Ministre.

En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, a-t-il déploré, ces incidences sont perceptibles entre autres au niveau de l’agriculture, de la santé et du cadre macroéconomique.

« Toutes ces constatations appellent donc la mise en œuvre d’une transition ordonnée vers une économie mondiale dé-carbonée et résiliente, à travers notamment l’utilisation des énergies renouvelables, des systèmes de transport écologiques, d’une agriculture climato-intelligente et des villes durables », a recommandé le Ministre Adama Coulibaly. Non sans toutefois préciser que cette transition nécessite des financements importants difficilement mobilisables dans le système financier classique.

« La problématique de la finance climatique se pose donc avec acuité et constitue ainsi une priorité à travers le monde et en particulier dans les pays africains. Elle devrait permettre de mobiliser les ressources pour financer les mesures d’adaptation et d’atténuation contenues dans les Contributions Déterminées au niveau National (CDNs), en vue de favoriser un développement mondial durable », a insisté le Ministre. Avant de revenir sur les actions climatiques, notamment la création d’une plateforme nationale de coordination de la finance verte ainsi que l’élaboration, en cours, d’une stratégie de mobilisation des ressources financières dédiées au climat, financée par le Fonds Vert Climat, initiées par le Gouvernement ivoirien.

Pour sa part, le Ministre de l’Environnement et du Développement durable, Pr Séka Séka Joseph, a salué l’engagement de la Coalition des Ministres des Finances dans la lutte contre les changements climatiques. « La lutte contre les changements climatiques passe par une bonne tarification et une bonne budgétisation pour une meilleure efficacité de l’action », a-t-il souligné.

Ces assises qui vont durer trois jours réunissent une centaine de participants et de partenaires au développement.

Notons que c’est en avril 2019 que la Coalition des Ministres des Finances pour l’action climatique a été lancée.

SOURCE : SERCOM MEF