Projet de construction et d’équipement du CHU d’Abobo et du Programme Pilote de développement des zones rurales : Le Fonds Saoudien de Développement (FSD) décaisse 22 milliards F CFA

C’est au total un montant de 22 milliards de franc CFA que le Fonds Saoudien de Développement (FSD), a décaissé pour le financement du projet de construction et d’équipement du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de la commune d’Abobo ainsi que pour le Programme pilote de développement dans les régions du Poro et du Bounkani.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et M. Youssef Albassam, Conseiller du vice-président et Directeur général du Fonds Saoudien de Développement, ont paraphé les deux accords de prêts pour le financement desdits projets, ce mercredi 30 octobre, à la salle de conférence du 20 ème étage de l’immeuble Sciam-Plateau.

 « Le projet de construction et d’équipement du CHU d’Abobo et du Programme Pilote de développement des zones rurales pour des montants respectifs de 13 milliards FCFA et de 9 milliards FCFA visent à contribuer au développement des infrastructures de base en faveur de nos populations, notamment celles des plus vulnérables », a déclaré le Ministre Adama Coulibaly.

Le projet de construction et d’équipement du CHU d’Abobo, a-t-il indiqué, s’inscrit dans le cadre du plan national de développement sanitaire 2016-2020 et vise à doter la plus grande commune d’Abidjan d’un établissement sanitaire de premier rang moderne avec un pôle de spécialité notamment en matière de néphrologie, y compris de dialyse et la greffe rénale.

«Cet établissement d’une capacité de 600 lits sera bâti sur une capacité 5 ha pour une disponibilité foncière de 18 ha. Il disposera d’une unité moderne de prise en charge des prématurés. Son coût total estimé à 55,764 milliards f CFA sera réparti entre le FSD et la BADEA soit 25 milliards de francs CFA et le Gouvernement pour 12 milliards f CFA », a fait savoir le Ministre de l’Economie et des Finances.

Concernant le programme pilote pour le développement des zones rurales, a-t- il poursuivi, il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de développement 2016-2020 et cible les zones rurales situées dans les régions du pays dont le taux de pauvreté rurale est supérieure à la moyenne nationale qui est de 56,8% et qui concentrent une forte population vulnérable.

« Le programme s’articulera autour des composantes suivantes : infrastructures sanitaires, scolaires, hydraulique rurale. A cet effet, il a été retenu pour sa phase pilote l’exécution du programme sur une période de deux ans dans deux régions du pays parmi les plus touchées par la pauvreté en l’occurrence le Poro (62,4%) et le Bounkani (62,5%) », a confié le Ministre, précisant que le coût total de cette phase s’élève à 10,800 milliards FCFA dont 7,5 milliards pour le Fonds Saoudien de Développement et 1,5 milliards pour le Gouvernement ivoirien.

Le Ministre de la Santé et de l’hygiène Publique, Aka Aouélé, s’est réjoui de la signature de l’accord pour la construction du Chu d’Abobo, très attendu par les riverains de cette commune. Il a souligné que ce Chu sera le plus grand du pays en nombre de lits et le plus grand centre en pédiatrie avec une technologie de pointe. Non sans formuler le vœu de voir poser la première pierre du CHU avant la fin de l’année 2019.

Pour sa part, le Conseiller du Vice-président du Fonds Saoudien, M. Youssef Albassam, a souligné que ces accords de prêts représentent les fruits de la bonne coopération entre les deux pays. Ainsi a-t-il réitéré le soutien du Royaume aux efforts de développement de la Côte d’Ivoire.

SOURCE : SERCOM MEF