Revue annuelle des projets financés ou cofinancés par les partenaires asiatiques : Evaluation du taux d’exécution des projets - Une grille de notation annoncée

Au nom du Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, le Chef de cabinet, Diomandé Gondo, a présidé la cérémonie d’ouverture de la Revue annuelle des projets financés ou cofinancés par les partenaires asiatiques, ce jeudi 31 octobre, à l’hôtel Thiama-Plateau.

M. Diomandé a annoncé, à cette occasion, la mise en place d’une grille de notation, afin d’évaluer semestriellement les projets gérés par les coordonnateurs locaux, financés ou cofinancés par les partenaires asiatiques (Chine, Corée, l’Inde et le Japon).

« En vue d’améliorer les taux d’exécution des projets, il est envisagé pour les années à venir, la mise en place de contrats de performances entre les coordonnateurs de projets et le Ministère de l’Economie et des Finances. Cet outil va consister à définir un ensemble de critères pour évaluer semestriellement les projets du portefeuille Asie. Ainsi, une grille de notation sera mise en place et les projets, selon leur niveau d’avancement recevront un bonus ou un blâme », a indiqué le représentant du Ministre.

Les ressources financières des partenaires asiatiques, a-t-il ajouté, destinées aux financements d’un portefeuille de 34 projets dans notre pays se chiffrent à ce jour, à plus de 2 250 milliards de FCFA avec un taux de décaissement d’environ 49,2%. Non sans rappeler que les revues 2017 et 2018 ont révélé que le niveau relativement faible des taux de décaissement s’explique en partie par les difficultés rencontrées par les coordonnateurs de projets dans la mise en œuvre de ces projets.

« Ces difficultés se rapportent notamment à la mise en place des fonds de contrepartie dans le cadre des projets cofinancés et la méconnaissance des procédures par certains coordonnateurs, ce qui retarde très souvent le démarrage des travaux », a déploré le Chef de cabinet.

Ainsi a-t-il exhorté l’ensemble des coordonnateurs de projet à faire ressortir lors des échanges, toutes les informations utiles relatives à leurs projets ainsi que leurs attentes en vue de l’amélioration des conditions d’exécution desdits projets.

Ce séminaire a donc pour objectifs, entre autres de passer en revue tous les projets de la zone Asie et de faire le bilan de leur niveau d’exécution.

SOURCE : SERCOM MEF