Au cours d’une rencontre avec le Comité de Direction de la DGTCP : Le Ministre Adama Coulibaly fixe 5 objectifs prioritaires au Trésor Public

En marge de la cérémonie d’inauguration du Centre d’Ecoute du Trésor Public, le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a échangé ce jeudi 31 octobre 2019 à la Rotonde de la Cité Financière au Plateau, avec le Comité de Direction de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) réuni au grand complet.

Au cours de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre des visites des différentes structures sous sa tutelle entamées après sa prise de fonction, le ministre a donné la feuille de route au Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques, et à ses collaborateurs. Ses orientations portent sur cinq (5) points : la mobilisation des ressources, la gestion de l’endettement, la réforme des Finances publiques, la modernisation de l’administration du Trésor Public et le paiement des fournisseurs de l’Etat.

« La priorité aujourd’hui, c’est le PSGouv qui s’inscrit dans le cadre du Plan national de développement (PND) 2016-2020. (…) Je voudrais donc vous encourager à faire en sorte que les ressources nécessaires soient mobilisées pour mettre en œuvre le PSGouv qui est un programme dont les bénéfices vont directement à l’endroit de ceux de nos compatriotes qui sont les plus défavorisés. Mais au-delà de cela, je voudrais vous inviter à faire en sorte que nous puissions assurer la bonne gestion de l’endettement. (…) nous avons un ratio d’endettement qui est autour de 48%. Ce sont les derniers chiffres que nous avons à la fin de l’année 2018. Nous attendons la fin de l’année 2019 pour évaluer le ratio de l’endettement pour la fin de l’année 2019. Ce ratio de 48% est en deçà de la norme communautaire au niveau de l’UEMOA qui est de 70%.

Mais il faut travailler à faire en sorte que notre risque de surendettement demeure modéré comme c’est le cas actuellement. Cela suppose que nous puissions mettre en œuvre la Stratégie de gestion de la Dette à Moyen Terme (SDMT) et que nous puissions continuer à faire les Analyses de Viabilité de la Dette (AVD) sur une base annuelle. (…) Nous devons également poursuivre la mise en œuvre du schéma directeur de réforme des finances publiques. (…) il y a deux ministères clés qui ont un rôle essentiel à jouer : le ministère des Finances et le ministère du Budget. (…) A cet égard, je voudrais vous encourager à faire en sorte que le Compte Unique du Trésor (CUT) sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années, aboutisse. (…) En ce qui concerne la poursuite de la modernisation de l’Administration, il y a quelques semaines nous avons lancé à Paris et à Washington la plateforme de collecte électronique des recettes au niveau des ambassades. Cela donne une vision nouvelle de travail du Trésor qui s’inscrit également dans la vision globale de l’harmonisation des procédures et la modernisation de tout ce qui se fait au niveau de l’Etat, faisant en sorte que la Côte d’Ivoire soit perçue comme un Etat moderne. Je voudrais vous encourager à développer de nouveaux dossiers qui soient des outils utilisables par le plus grand nombre et faisant en sorte que le Trésor Public continue d’être considéré comme une administration des plus modernes. (…) Je voudrais également indiquer qu’il est important que nous puissions poursuivre le paiement à bonne date des factures dues à nos fournisseurs et surtout des entreprises. C’est le secteur privé qui est le moteur de la croissance en Côte d’Ivoire. Nous devons faire en sorte que ce secteur privé puisse disposer des ressources nécessaires pour pouvoir mener ses activités. Je voudrais à ce niveau également vous encourager à faire en sorte que les factures soient payées et que ceux qui vont utiliser la plateforme du Centre d’Ecoute puissent savoir que nous sommes soucieux de leur confort, de faire en sorte qu’ils disposent des ressources nécessaires pour mener leurs activités. Ce qui leur permettra de contribuer aux efforts de développement du pays », a instruit le Ministre Adama Coulibaly. Non sans féliciter le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques, et tous ses collaborateurs pour les efforts soutenus de bonne mise en œuvre des actions qui les concernent dans le Programme d’Actions Prioritaires (PAP) du Gouvernement.

Au-delà de ces orientations, il a rappelé qu’avec le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité publique, il a fait partie de la délégation du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, lors d’une fructueuse mission à Washington, dans le cadre des Assemblées Annuelles 2019 du FMI et de la Banque Mondiale. « Nous avons eu en effet, de bonnes rencontres avec de hauts représentants des partenaires techniques et financiers qui nous ont rassurés de l’appui de leurs institutions au développement économique et social de la Côte d’Ivoire. Il appartient au Trésor Public de mettre en œuvre l’ensemble des diligences qui lui reviennent en vue de concrétiser les bonnes promesses faites au Gouvernement ivoirien », a ajouté le ministre de l’Economie et des Finances.

Dotation budgétaire en baisse et transformation structurelle du Trésor Public : les réponses satisfaisantes du Ministre Adama Coulibaly Le Trésor Public est confronté depuis trois (3) ans à des difficultés liées à ses crédits budgétaires qui ont chuté de 83,3%. En outre, sur le plan institutionnel, cette régie financière fait notamment face à un besoin criant de réhabilitation et de relocalisation de ses Postes Comptables endommagés du fait de la crise postélectorale, ainsi qu’à la nécessité de création de nouvelles Directions régionales, de Trésorerie des collectivités.

« Dans le cadre de la transformation structurelle du Trésor, j’ai noté que les ressources sont en baisse continue depuis 2016. Vous avez parlé de 13,2 milliards de FCFA. Aujourd’hui vous vous retrouvez avec pratiquement 83% de baisse. C’est énorme. Vu sous cet angle, on se demande comment vous allez pouvoir mener à terme les chantiers que vous avez engagés et ceux que vous proposez d’engager. Je prends l’engagement de faire en sorte que les moyens qui sont alloués au Trésor puissent être augmentés, tout en étant conscient des contraintes qui pèsent sur nous », a promis le ministre Adama Coulibaly, dont l’intervention a été saluée par des applaudissements nourris.

Sur la question des Postes Comptables, il a assuré que malgré la réhabilitation de certains d’entre eux, le travail pour que les autres, résiduels, soient remises en état de fonctionnement, est en cours.

« J’ai noté également la question de la réorganisation institutionnelle au niveau du Trésor. Vous avez indiqué votre désir de voir des Directions régionales du Trésor être créées. C’est une question qui va être discutée, soumise au Premier ministre de manière à ce que les dispositions soient prises. Car la création de nouvelles structures s’accompagne de ressources additionnelles », a fait savoir le ministre de l’Economie et des Finances.

C’est le premier responsable du Trésor Public, M. Assahoré Konan Jacques, qui, au nom de ses collaborateurs, a remercié le ministre pour cette rencontre. Il n’a pas manqué de féliciter le ministre Adama Coulibaly pour sa « nomination méritée qui vient couronner une riche carrière ». Il a notamment souligné son passage en tant que Directeur de cabinet au ministère de l’Economie et des Finances depuis 2014. M. Assahoré Konan Jacques a, enfin, assuré le ministre Adama Coulibaly qu’il trouvera au Trésor Public des collaborateurs dévoués et compétents pour l’aider à réussir la mission qu’a bien voulu lui confier le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara.

SOURCE : SERCOM MEF