Au sortir d’une audience avec le MEF Jean-Marie Ackah, président de la CGECI : « L’Etat a besoin d’un secteur privé fort, créateur d’emplois et de richesse pour le pays »

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a accordé ce mardi 4 janvier 2020 une audience d’une heure (1h) au président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Jean-Marie Ackah.

« Nous avons été très honoré d’avoir pu rencontrer Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances. Et cela a été l’occasion pour nous de faire avec Monsieur le ministre de l’Economie et des Finances un large tour d’horizon de l’environnement économique. Quand on parle d’entreprise, on parle d’économie. Il est donc normal qu’il y ait ce genre de concertation entre le secteur privé et le ministre de l’Economie et des Finances. C’est dans ce cadre que nous avons sollicité cette audience », a justifié le président de la CGECI, à sa sortie d’audience.

M. Jean-Marie Ackah s’est également réjoui que le Gouvernement ivoirien attribue très clairement au secteur privé le rôle de moteur de la croissance économique. Poursuivant, le président de la CGECI a indiqué que cela a favorisé la mise en place d’un cadre de concertation permanent et efficace avec le secteur privé. Non sans ajouter que c’est une excellente chose que le ministre de l’Economie et des Finances anime et préside le Comité technique dudit cadre.

« Nous sommes des partenaires de premier plan. Le secteur privé a besoin que l’Etat comprenne ses préoccupations et les prenne en compte autant que possible. Et l’Etat a besoin également d’un secteur privé fort, qui soit créateur d’emplois, créateur de richesse pour le pays. Donc, nous visons exactement le même objectif. Surtout quand il y a un esprit de dialogue comme celui qui existe entre le ministère de l’Economie et des Finances et le secteur privé, nous sommes convaincus que nous pourrons atteindre cet objectif commun », a conclu M. Jean-Marie Ackah.

SOURCE : SERCOM MEF