Primature / C2D et Plan de riposte Covid-19 : 3 conventions d’affectations d’un montant de 20 milliards de FCFA signées entre la France et la Côte d’Ivoire

Une cérémonie de signature de 3 conventions d’affectations entre la France et la Côte d’Ivoire, dont deux (02) du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) et une (01) du Prêt Souverain de l’Agence française de développement (AFD) d’un montant de 20 milliards de FCFA, a été présidée le mardi 9 juin 2020 à la Primature par le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, assurant l’intérim du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

A ladite cérémonie, le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, et le Ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, ont co-signé les parapheurs pour le compte de l’Etat ivoirien. La partie française était, quant à elle, représentée par l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM Gilles Huberson, et le Directeur de l’AFD à Abidjan, Emmanuel Debroise.

Les avenants à ces 3 conventions sont relatifs précisément au Projet de Renforcement du Système de Santé (PRSS1) du 1er C2D, au Projet de Renforcement du Système de Santé (PRSS2) du 2ème C2D et au Projet d’Hôpitaux d’Abidjan financé sur le Prêt souverain de l’AFD. Ce programme s’inscrit dans le cadre du financement du Plan de Riposte Sanitaire Covid-19, mis en place par le Gouvernement face à l’urgence imposée par la riposte à la pandémie du Coronavirus (Covid-19).

Ainsi, pour le C2D, il est prévu une contribution de 8,26 milliards de FCFA (12,59 millions d’Euros). Elle servira à acquérir des réactifs, intrants et équipements pour les laboratoires de prise en charge des malades, à financer des travaux d’électricité à l’Institut Pasteur (IPCI), à réhabiliter et équiper 7 laboratoires, à appuyer la communication de l’Institut National d’Hygiène Publique et à la recherche opérationnelle pour un montant de 7,79 milliards de FCFA (11,88 millions d’Euros) ; d’autre part, 466 millions FCFA (0,71 millions d’Euros), de reliquat non utilisé des sommes mobilisées pour la lutte contre la maladie à virus Ebola, serviront à l’achat de réactifs pour la contribution à l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI).

Quant au Prêt Souverain de l’AFD, 11,74 milliards FCFA (17,89 millions d’Euros) sera affectée à l’acquisition d’équipements biomédicaux par la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP). Une partie de ce montant sera versée directement au Trésor Public en refinancement des règlements, déjà effectués.

Source : SERCOM MEF