Pour une meilleure élaboration du PND 2021-2025 : Le ministère des Finances dresse le bilan diagnostic du PND 2016-2020

En collaboration avec le ministère du Plan et du Développement, le ministère de l’Economie et des Finances a tenu ce mercredi 4 mars 2020 au 20e étage de l’immeuble SCIAM au Plateau, une réunion pour faire le diagnostic du Plan national de développement (PND) 2016-2020. Ce diagnostic devrait permettre de mieux préparer le PND 2021-2025.

Fixant le cadre de cette rencontre, le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, représenté par son Chef de cabinet, Gondo Diomandé a tenu à relever : « Un bon diagnostic du PND 2016-2020 permettra d’élaborer le prochain PND 2021-2025 qui répondra au mieux aux aspirations des populations. Le but de cette rencontre est donc de disposer d’un diagnostic stratégique sectoriel affiné. Cela passe par un bon diagnostic du secteur de l’Economie avec une implication de toutes parties prenantes qui permettra d’identifier les problèmes et défis à relever », a fait savoir M. Gondo Diomandé, tout en rappelant que le PND est le document d’orientation globale qui guide toutes les actions gouvernementales du Président de la République, SEM Alassane Ouattara.

Le Chef de cabinet espère, également, pouvoir compter sur l’implication effective de chacun des participants pour la production d’un « document consensuel et de qualité », au regard de la contribution des activités du ministère de l’Economie et des Finances à l’atteinte du PND et surtout son importance dans le processus de transformation sociale et de l’efficacité globale de l’action gouvernementale.

Le Directeur général du Plan, Cissé Marcelin, représentant la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, a, quant à lui, rappelé que le PND est un processus conduit conjointement par le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère du Plan et du Développement. Il a précisé, à ce titre, que les performances réalisées dans la mise en œuvre du PND 2016-2020 ont été possibles grâce à la synergie d’actions établie par ces deux ministères.

« Une revue globale de ce PND a été faite. Nous avons conduit les consultations sur l’ensemble du territoire. Nous sommes allés dans chaque région du pays pour recueillir les besoins et les aspirations des populations. (…) Il y a plusieurs démembrements. Il faut les rendre cohérents à travers un plan d’action hiérarchisé et priorisé », a suggéré M. Cissé Marcelin. Non sans souligner la nécessité de faire un diagnostic « approfondi et sans complaisance ».

Le Directeur général du Plan a, enfin, relevé qu’après ce diagnostic, une conférence nationale de la planification aura lieu. Cette conférence, à l’en croire, permettra de bâtir les piliers du PND. « Nous allons ensuite élaborer le cadre des résultats. Nous allons surtout faire un cadrage macroéconomique et un cadrage budgétaire en liaison avec le ministère de l’Economie et des Finances. Ce qui veut dire que ce ministère va jouer un rôle important dans l’élaboration du PND 2021-2025 », a-t-il conclu.

SOURCE : SERCOM MEF