Grand-Bassam / PAO 2020 du Ministère de l’Economie et des Finances : Le Directeur de Cabinet Adjoint, Vassogbo Bamba, dévoile les attentes du Ministre Adama Coulibaly

Faire le bilan du Plan d’actions opérationnelles (PAO) 2019 du ministère de l’Economie et des Finances et élaborer celui de 2020. C’est ce qui justifie l'organisation de l’atelier qui réunit depuis le mercredi 22 janvier 2020 à Grand-Bassam, sous la présidence de M. le Directeur de Cabinet adjoint, Vassogbo Bamba, représentant M. le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly, le Cabinet, l'ensemble des Directions générales et des structures sous tutelles du ministère de l'Economie et des Finances.

Dans son allocution, le Directeur de Cabinet adjoint a indiqué qu'en tirant les leçons de l’exécution du PAO 2019, il s’agira pour les participants d’élaborer le PAO 2020. Non sans rappeler que ce PAO 2020 consacre la 4ème et dernière année de mise en œuvre du PAS 2017-2020 du ministère. Il a ajouté qu’à la faveur du passage, cette année, de la logique de moyens à la logique de résultats, avec l’avènement du Budget-programme, il importe que la mise en œuvre du PAO 2020 s’inscrive dans cette importante réforme. A en croire le Directeur de cabinet adjoint du ministre Adama Coulibaly, le PAO 2020 devra, aussi et surtout, intégrer plusieurs chantiers du Gouvernement contenus dans le Plan d’Actions Prioritaires 2020. A ce propos, a-t-il illustré, à l’instar des orientations de l’année 2019, le secteur social demeure un axe majeur, avec une place prépondérante accordée à la réalisation du Programme Social du Gouvernement.Dans son allocution, le Directeur de Cabinet adjoint a indiqué qu'en tirant les leçons de l’exécution du PAO 2019, il s’agira pour les participants d’élaborer le PAO 2020. Non sans rappeler que ce PAO 2020 consacre la 4ème et dernière année de mise en œuvre du PAS 2017-2020 du ministère. Il a ajouté qu’à la faveur du passage, cette année, de la logique de moyens à la logique de résultats, avec l’avènement du Budget-programme, il importe que la mise en œuvre du PAO 2020 s’inscrive dans cette importante réforme. A en croire le Directeur de cabinet adjoint du ministre Adama Coulibaly, le PAO 2020 devra, aussi et surtout, intégrer plusieurs chantiers du Gouvernement contenus dans le Plan d’Actions Prioritaires 2020. A ce propos, a-t-il illustré, à l’instar des orientations de l’année 2019, le secteur social demeure un axe majeur, avec une place prépondérante accordée à la réalisation du Programme Social du Gouvernement.
« Dans le même ordre de priorité, les mesures engagées en vue d’enrichir l’écosystème financier et de renforcer l’appui à la performance du secteur privé pour l’adapter aux exigences d’un pays émergent, devront être déterminantes. A ce titre, Monsieur le Ministre attache du prix à la planification d’actions en lien, entre autres, avec : la mise en œuvre de la stratégie de la finance numérique du Programme de Développement du Secteur Financier (PDESFI) ; la mise en œuvre de la stratégie nationale d’inclusion financière de l’APIF ; la mobilisation de financements alternatifs par la Caisse des Dépôts et Consignations ; l’amélioration des services financiers à travers l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (OQSF) ; et l’encadrement du secteur privé par l’entremise de l’Observatoire National sur la Compétitivité des Entreprises (ONCE) », a précisé le Directeur de Cabinet adjoint Vassogbo Bamba.
Au-delà de ces chantiers prioritaires, a-t-il souligné, le PAO 2020 doit contenir des actions liées à la modernisation de l’administration financière et à la poursuite des grandes réformes qui ont démarré en 2020. « Au nombre de celles-ci, je voudrais citer la mise en place d’une nouvelle banque pour le financement du monde agricole », a précisé le représentant du ministre Adama Coulibaly, tout en insistant sur le fait que ces trois (3) journées de réflexion devront déboucher, à terme, sur une bonne planification des activités prioritaires du ministère de l’Economie et des Finances.
Chef de service Suivi Évaluation, Mme Dia Fatou Malick, a indiqué, pour sa part, qu’au regard de la contribution des activités du ministère de l’Economie et des Finances à l’efficacité globale de l’action gouvernementale et de sa transversalité, le ministre Adama Coulibaly a demandé la poursuite de la mise en œuvre du Plan d’Actions Stratégiques (PAS). Pour rappel, a-t-elle poursuivi, ce PAS en cours d’exécution et qui couvre la période allant de 2017 à 2020 est chaque année décliné en PAO, en vue de sa mise en œuvre et de son suivi efficace.
« Pour suivre l'exécution de ce PAS, un Comté de Suivi de la Mise en œuvre du Plan d'Actions Stratégiques a été mis en place par arrêté No 283/MPMEF/CAB du 31 août 2016. Depuis cette date se tient chaque début d’année un atelier-bilan PAO de l’année écoulée et l’élaboration du PAO de l’année en cours », a fait savoir Mme Dia Fatou Malick, par ailleurs présidente du comité d’organisation de ces assises prévues du 22 au 24 janvier 2020 à l’hôtel “Etoile du Sud’’ de la cité balnéaire.
SOURCE : SERCOM MEF