Procédures d’exécution des dépenses sur le Fonds d’Etudes : Mme Minafou Fanta Coulibaly-Koné (Directeur de Cabinet) salue les résultats enregistrés

Représentant le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, le Directeur de cabinet, Mme Minafou Fanta Coulibaly-Koné, a procédé à l’ouverture de l’atelier de formation des responsables des cellules de passation des marchés publics sur les procédures de saisine et d’exécution des dépenses sur les Fonds d’Etudes. Ce séminaire s’est déroulé le vendredi 20 décembre, à la salle de conférence du 20 ème étage de l’immeuble Sciam-Plateau.

Dans son intervention, elle a salué les résultats réalisés par le Fonds d’Etudes et son importance dans le processus de développement de la Côte d’Ivoire. « … Les données du Comité de Mobilisation des ressources extérieures (COMOREX) indiquent que les financements sur le Fonds d’Etudes ont permis au Gouvernement de signer des accords en vue de la mobilisation de ressources extérieures de plus 1 544,78 milliards FCFA auprès des bailleurs de fonds », a confié Mme le Directeur de cabinet.

En dépit des résultats satisfaisants enregistrés durant ces cinq (5) dernières années, a poursuivi le représentant du Ministre, ils n’occultent pas les difficultés liées à la maîtrise des procédures d’exécution des dépenses sur le Fonds d’Etudes par les ministères.

Ainsi, pour permettre au Fonds de jouer pleinement son rôle, elle propose entre autres, la mise en place d’un mécanisme de régulation du rythme de consommation des crédits sur le Fonds, la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation des études initiées par les différents ministères ainsi que la maîtrise par les principaux acteurs des procédures. Non sans inviter les acteurs, au respect des règles de bonne gouvernance.

Le Coordonnateur du Secrétariat technique du Fonds d’Etudes, M. Mimba kocounseu Antoine, par ailleurs Conseiller technique du Ministre de l’Economie et des Finances, a pour sa part, dressé le bilan au 16 décembre 2019 de la structure après cinq (5) années de fonctionnement.

« 213 études initiées par 27 ministères et 02 institutions, pour un montant global de 108 milliards FCFA, ont été autorisées par SEM le Premier Ministre, président du Comité de pilotage du Fonds. Sur ces 213 études, 139 ont été réalisés, soit 68% ; 36 sont en cours de réalisation et 38 sont en phase de passation de marché », a détaillé M. Mimba, tout en précisant que 92,5 milliards FCFA de dotation budgétaires ont été accordées par l’Etat et 62,5 milliards FCFA payés par le Trésor Public.

Il a également rappelé que face au faible taux de consommation de crédit du Fonds d’Etudes qui était à 64,7% en 2017, plusieurs ateliers ont été organisés. Ce, en vue d’expliquer aux acteurs les procédures du Fonds d’Etudes.

« …Toutes ces actions ont, incontestablement contribué à atteindre un taux de consommation budgétaire de 99,8% en 2018 et de 99,9% en 2019 avec une réduction substantielle du niveau de rejet des dossiers de paiement des ministères qui est passé de 60% en 2017 à 4,5% en 2018 puis à 2,3% en 2019 », s’est-il réjoui.

C’est en août 2013 que le Gouvernement a mis en place le Fonds d’Etudes, dans le cadre de la mise en œuvre des projets et programmes de développement. Il vise à financer les études préalables nécessaires à la mise en œuvre de tout projet inscrit dans le Plan National de Développement (PND) et dans le Programme d’Investissement Public (PIP).

SOURCE : SERCOM/MEF